Les litiges bancaires

carte-_bleu-orlando_florin_rosu-fotolia

La relation établie entre la banque et le client constitue fréquemment une source d’angoisse pour ce dernier. En effet, la position de force de la banque attribuerait aux banquiers la faculté d’user de procédés injustifiés. De part cette position de force, de nombreux litiges bancaires naissent entreles deux parties, souvent au détriment du client. Ce dernier, étant vu comme la partie faible, ne connaît pas constamment ses droits et la manière dont il peut les faire valoir.

1 – L’accompagnement du client dans son recours bancaire

A partir de ce constat, le client peut se faire accompagner par des associations ou des organisations telle que Lerecours.com, afin de suivre les bons axes dans la résolution du litige. Ainsi, le client ne fait plus face seul à cette situation. Ces litiges susceptibles d’intervenir quotidiennement et de prendre une ampleur incommensurable dans la vie de chaque client, il devient nécessaire de s’entourer d’experts juridiques et financiers opérant avec un réseau d’avocats. L’objectif étant dès lors d’étudier et de traiter les dossiers de chaque client le plus soigneusement et efficacement possible.

2 – Les recours bancaires

Un recours bancaire s’opère à travers plusieurs étapes. En effet, lorsqu’un litige né entre la banque et un client, ce dernier doit, tout d’abord, contacter son conseiller afin de discuter des anomalies relevées. Si le différend opposant les deux parties persiste, dans ce cas le client devra adresser une réclamation au Service Relation Clientèle du siège social de ladite banque.

Malgré ces premières démarches, des discordes peuvent subsister. Dans ce cas, le client peut avoir recours au médiateur de la banque en question. Toutes les banques doivent être en mesure de proposer à leurs clients le recours à un médiateur. La finalité étant de de trouver une solution afin d’écarter tout recours à une procédure judiciaire. En effet, une procédure judiciaire peut être très onéreuse, et demander au client du temps et de s’investir pleinement. Afin d’aider les clients à recourir à une procédure judiciaire, Lerecours.com propose l’intervention de médiateurs professionnels indépendants afin de désamorcer un conflit.

Si le recours à l’amiable n’aboutit pas à une solution concrète satisfaisant les deux parties, la procédure judiciaire devient alors inévitable. L’avocat représentant le client doit alors s’avérer performant dans la défense de ses intérêts.Lerecours.com s’investit auprès de chaque client dans l’objectif de défendre ses intérêts en faisant appel à des avocats partenaires expérimentés.

A titre d’exemple, les services pouvant être proposés dans le cadre d’un accompagnement d’un client, par une association ou une organisation, concernent notamment les irrégularités réglementaires, c’est­à­dire les TEG/TAEG erronés, clauses abusives, défaut de conseil ou d’information, etc. Le but étant d’aider tous les emprunteurs à déployer leur délai pour agir de 5 ans à l’encontre des banques, et ce à compter de la découverte de l’anomalie. En agissant et sanctionnant les banques auteurs de comportements excessifs voire abusifs, cela permet sur le long terme de dissuader les banques de recourir à ces procédés. En effet, des sanctions dissuasives instaurées concerne la substitution du taux d’intérêt nominal par le taux d’intérêt légal et la réparation du préjudice subi par le client.

Par ailleurs, les prêts en francs suisses étant la cause de l’endettement d’une multitude d’emprunteurs en raison d’un remboursement du capital restant dû plus élevé que l’emprunt lui même, nécessitent l’intervention d’un tiers dans la relation banque­client. Il en va de même pour un client en procédure de saisie immobilière qui n’ignore la manière dont il peut agir pour faire valoir ses droits afin de contester la régularité de la saisie. L’intervention d’experts qualifiés dont l’objectif est de détecter toutes anomalies et d’appliquer les solutions s’y afférentes devient alors essentiel.

En conclusion, il convient, dès lors, d’affirmer que l’insertion d’un tiers dans la relation banque-
client en vue d’accompagner le client dans ses démarches relatives à un recours bancaire, se révèle efficace et rassurant..